Disparitions suspectes, enlèvements...

Forces de l'ordre, particulier, comment me consulter en urgence ?
En quoi puis-je vous aider ? Quelle est la procédure ?
    Me consulter en urgence    

Qu’est-ce que j’appelle un besoin de me consulter en urgence ? Je parle ici d’une urgence vitale. Si vous avez un souci de santé, inutile de dire que je ne peux rien faire. Par contre, pour les urgences dépendant des services de police ou de gendarmerie (disparition suspecte, enlèvement…), je peux tenter d'apporter mon aide.  Et ce, bien évidemment, gratuitement. Il n’est pas question que je  fasse payer des familles sous le coup de la disparition suspecte d’un proche, encore moins d’un adolescent ou d’un enfant.

 

 

Attention ! En cas de disparition suspecte d'un proche, le temps est précieux, avertissez immédiatement les autorités ! Si le médium peut éventuellement apporter son aide, il n'est jamais la première personne à contacter.

 

Marche à suivre pour la disparition d'un majeur

Marche à suivre pour la disparition d'un mineur

Dans le cadre d’une disparition suspecte, les enquêteurs savent que le temps est un facteur primordial. Plus les heures passent, plus il y a malheureusement le risque d’une issue fatale. Qu’il s’agisse d’une suspicion d'enlèvement, d'une fugue, d’une ballade en solo qui aurait tourné en malaise ou en accident, d’une disparition d'un malade d'Alzeihmer, etc. C’est pourquoi, en ces cas, j’interviens quels que soient le jour et l’heure. Sans promesses de résultats à chaque coup, mais il ne coute rien d’essayer toutes les alternatives quand une vie en dépend.

Que vous soyez enquêteur de la gendarmerie, policier ou particulier, pour me joindre dans ces cas de figure, utilisez impérativement mon téléphone (06 14 92 08 16). Y compris tard, y compris les jours et heures de fermeture de mon cabinet.

Ne passez pas par mes réseaux sociaux ! Je les possède à titre professionnel (Instagram, Facebook), mais je ne vous cache pas que je ne les porte pas en affection. Et afin qu’ils n’empiètent pas sur ma vie privée, j’ai volontairement choisi de ne pas les avoir sur mon téléphone portable. Ils ne sont que sur l’ordinateur et la tablette qui me servent à travailler. Je ne les consulte pas toute la journée, ni en dehors de mes heures d’ouverture.

En raison d’un certain nombre d’abus, je tiens à préciser les points suivants :

  • Je n’interviens en urgence que sur les disparitions validées par les autorités, sans quoi je me retrouve avec des demandes pour des conjoints lâches ou des adolescents testant l'autorité parentale et qui seront vite rentrés.

  • J'interviens, que le demandeur soit l'enquêteur ou un proche du disparu. Cependant, je n'ai pas la formation des enquêteurs sur les schémas classiques des affaires de disparitions, ni sur la psychologie des agresseurs et des victimes. Mon avis ne saurait primer sur le leur et ne vous dispense jamais de vous en remettre à leur travail. Il s'agit de collaborer intelligemment et rationnellement pour le bien du disparu. Si les autorités refusaient cette collaboration, je n'y pourrais rien.

  • Une rupture amoureuse, un licenciement soudain, un vol de bien, une dispute avec un proche ne sont pas des urgences. Ça peut certes laisser démuni, mais ça n’est pas un motif pour demander une consultation un samedi soir à 22h (c’est déjà arrivé…)

  • Si vous êtes victime ou témoin de violences, la mise à l'abri prime, un médium n'est pas la bonne personne, dirigez vous au plus vite vers les autorités et les plateformes d’interventions et de soutiens dédiés.

  • Si vous souffrez d’une dépression, d’une attaque de panique ou d’une envie suicidaire, les médiums ne sont pas médicalement formés pour répondre à ce type d’urgence. Il faut alors vous en remettre à un professionnel de santé. Leurs services sont généralement pris en charge à 100% par le système de santé français.

 

Liste complète des numéros nationaux français d'aides diverses (violences, souffrances morales, addictions)

Que faire si vous êtes témoin d'une maltraitance sur enfant ?

Que faire en cas de crise suicidaire ?

Merci à vous de respecter ces règles afin que je puisse être là où c’est nécessaire, quand c’est nécessaire.

Horaires d'ouverture
Lun - Ven :   9h - 21h
Samedi :        9h - 13h

___________________________

Contact
06 14 92 08 16
vallion.medium@gmail.com

___________

Me contacter
Une question, une suggestion, un doute, un témoignage ? Postez !

© 2020 Chris Vallion / © Crédits photos et vidéos du site : Artistes Pixabay et Wix, ChrisVallion

Siret 82 12 75 46 800 022

Reproduction du contenu interdite (art L. 351 à L. 335-10 du CPI)